Et si on chantait ? (Top 10 des génériques les plus frénétiques de la japanim’ IMHO que j’écoute avec plaisir)

Publié: 19 février 2012 dans Japanimation, Otakisme, Top 10
Tags:, , , , , , , , , , , , , , , , , ,

« Salut les p’tits amis de l’Internet ! C’est YllwNgg, et aujourd’hui, dans Da YllwNgg Blog, on va faire un Top 10. Mais rentrez, rentrez, restez pas dehors ! Suivez-moi et on va s’installer dans mon salon, pour le voir, ce Top 10… » Si j’avais introduit (s’il vous plaît…) ce post de la sorte, je vous aurais menti. Parce qu’en fait, je vous écris pas de mon salon. Je vous écris depuis le salon d’autres gens – forts sympathiques, au demeurant, d’autant plus que leur connexion wizze comme jamais – PARCE QUE POUR L’INSTANT, JE SUIS DE CES SDF QUI PEUPLENT LES FOYERS DU 115 plutôt que faire fonctionner l’économie française (qui en aurait pourtant bien besoin) en achetant des maisons avec l’argent qu’ils dépensent en alcool et pâtés pour chien bas de gamme. Et pour appuyer mon propos, une image de loli un peu creepy :

Ouais, c’est la merde. La Real Estate Week est jusqu’ici un échec, et je dois momentanément « té-squa » chez des « teu-po » pour pas me retrouver tout anémique et grippeux. Parce que je sais pas si vous voyez la gueule du temps parisien en ce moment, mais malgré le redoux et la fonte des neiges, le temps est au crachin pourri qui fait froid aux os. D’autant plus que j’ai repris le taf’ et que je me dois d’être présentable si je dois taper la bise à Corine Lepage ou Jean-Luc Mélenchon… C’est la merde, j’vous dis.

Aussi, pour garder le moral, quoi de mieux que la musique ? Je vous le demande, hein. Parce que bon, une bonne chanson d’amour, ça fait quand même rire les oiseaux, danser les abeilles et les écureuils, briller le soleil, ça chasse les nuages et ça rajoute même des couleurs aux couleurs de l’arc-en-ciel (qui comprend pourtant tout le spectre visible). C’est pas complètement ouf’, ça !?

Et dans cette musique que je vous demande qu’est-ce qu’est mieux, quoi de plus pump-it-upisant qu’une playlist acidulée de génériques d’anime qui foutent la pêche quand le ciel est gris et les déclarations politiques flans, hein ? JE VOUS LE DEMANDE AUSSI. Donc je vous propose ce Top 10 personnel des opening et ending de japanimation qui rendent les hamsters fous et que pourtant j’apprécie la musique d’une part pour ses capacités revigorantes et d’autres part pour ses qualités esthétiques. 3ème oreille impérative si tu veux pas mourir la bave aux lèvres.

#10 : Hyadain no Jôjô Yûjô [Trance Kaboom Remix], par Hyadain

J’ai adoré les opening de Nichijô. Autant que la série. Parce que j’aime beaucoup le travail de Hyadain, compositeur prolifique, fou et complètement geek à qui l’on doit quelques génériques d’anime (One Piece, Mitsudomoe), mais aussi et surtout quelques perles folles comme ça ou ça. Et c’est lui qui fait toutes les voix, masculines comme féminines (magie de la technologie) ! Et que pour les opening de cette série légère mais folle et géniale, il s’est lâché dans le léger mais fou et génial. Et (enfin) des deux opening, celui-ci est mon préféré. Là, j’ai un peu triché parce que c’est un remix (et l’AMV qui n’en est pas vraiment un qui l’accompagne est un peu pourri), mais le travail de Tsukasa So (le DJ qui a remanié le morceau original) est pas crado. Cependant, 10ème et dernière place parce que ça fait juste du 100 BPM, ce qui est pas trop pour être vraiment hystérique.

#9 : GO ! GO ! MANIAC, par Hôkago Tea Time

Bon alors c’est pas tant que le premier opening de K-ON!! donne envie de frapper un ours, hein (un gentil 125 BPM au compteur tout de même). Mais la voix de la sympathique Aki Toyosaki (qui double Yui) est ici particulièrement aiguë, et en d’autres circonstances j’aurais des envies irrépressibles de meurtre. Cependant, là, incroyable, ça passe, et même j’aime bien. Et puis j’ai un faible pour les compositions de Tom-H@ck en général, alors voila.

#8 : Sentimental Generation, par Ami Tokitô

Pour des raisons assez similaires à GO! GO! MANIAC, je n’ai jamais pu vraiment détester l’opening de School Rumble Ni Gakki. Sauf que là, c’est pas la voix de la charmante Ami Tokitô (une idol à lunettes = SCHDOÏNG !), mais bien la production derrière , à base de synthétiseur en fonction sonore « orchestra » comme on en fait plus depuis Coolio. Une musique preste (142 BPM quand même), potentiellement haïssable, mais qui passe quand même. Fou.

#7 : Ai (Chûseishin), par Excel Girls

Dieu que cet opening de Excel Saga est débile. Mais tellement jouissif également. C’est bancale au niveau des paroles, c’est chanté correctement mais à l’arrache, y’a Mikako Takahashi qui tousse, et c’est n’importe quoi. A l’image de l’anime en fait. J’ai chéri la plage horaire occupée par Le Kaz (avec Yannick Zicot – qui apparaît en outre sur les albums du Klub des 7) qui m’a fait découvrir les séries animées GTO et FMA. Et Excel Saga. Excel Saga et son épisode 26 controversé que Canal avait alors diffusé à une heure avancée de la nuit. Excel Saga et son humour random et absurde, changeant de style à chaque épisode. Excel Saga et son intrigue tout à fait farfelue expédiée à la va vite dans l’avant-dernier épisode. Excel Saga et surtout son personnage clé et taré Excel, doublée par une mitraillette humaine, j’ai nommé Kotono Mitsuishi. Bref, du 121 BPM pour cet énergique opening qui réveillerait un mort.

#6 : Nyanpire Taisô, par Nyatsuko Asô et Nyadain

Si le bonheur devait se traduire musicalement, ça serait un album collab’ entre DJ Mehdi, HIFANA, DJ Kentaro, Jimi Hendrix et Miles Davis. Mais bon, faut pas rêver, ça arrivera jamais, ne serait-ce que parce que y’en a qui sont hélas décédés. Et puis ça se trouve, sur le papier, c’est très bien, mais en vrai, ça serait peut-être une bouillie informe bizarre et pas très bien. Alors faute de mieux, on se contente de cet ending de Nyanpire The Animation, interprété par Natsuko « Na-chan » Asô et Hyadain (encore lui). Comme je l’avais dit dans un précédent post, y’a tout les éléments qui faut là dedans : du pep’s anti-morosité, des maids, des fringues urbaines absurdement fluorescentes, des chats, des vampires,… Malgré les quelques 99 BPM, ça fout la ouache, et je vous jure qu’au réveil, quand il flotte et qu’on doit rencontrer Marine Le Pen le matin, ça aide.

#5 : Kill me no Baby, par Yasuna to Sonya

Le cliché musical de la France, au-delà de la soupe que certains osent appeler « nouvelle chanson française » et que nous sert majestueusement, entre autre, la première dame du pays, il y a l’accordéon. Genre l’instrument de musique le plus insupportable du monde, que ceux qui ont pas les boules de se faire retourner dans leurs tombes les Chopin, Liszt, Petrucciani ou Gould du monde osent appeler « piano à bretelles ». Entre ici, donc, Aimable. Entre ici aussi, Yvette Horner. Votre place est désormais à la gauche du chef d’orchestre, qui à votre entrée sur scène vous saluera respectueusement d’une inclinaison proportionnelle à votre immense talent…

Ouais, j’aime pas l’accordéon. Ce qui, par contre, ne m’empêche pas d’adorer l’opening très crétin de Kill me Baby. Alors ouais, y’a de l’accordéon dedans. Et même, on sait pas trop bien pourquoi. Parce que le lien entre la série et la France, excusez-moi, mais pour l’instant, je l’ai pas vu. On pourrait aussi en appeler au folklore tzigane voire yiddish. Mais non. Pas la peine de chercher plus d’explications dans l’absurde clip officiel de la chanson, y’en a pas. M’enfin, le mélomane avisé s’en foutra, et se contentera d’apprécier les 100 gentils BPM de ce qu’on osera pas non plus appeler un chef d’œuvre (faut pas déconner).

#4 : Ima Made ni Arasuji, par SOS Dan

Ce morceau, c’est l’enfer du pratiquant de DDR ou Stepmania : rythme effréné, mais ruptures constantes. Bien que crédité d’un tempo moyen de 150 BPM (ce qui est beaucoup), Ima Made ni Arasuji n’est en fait qu’un assemblage de phases plus ou moins longue et plus ou moins rapide. La vraie merde, quoi. Après, d’un point de vue strictement musical, l’opening de Suzumiya Haruhi-chan no Yûutsu mêle pareillement le n’importe quoi et l’audible pour un mélange des genres sinon ravissant en tout cas réjouissant. Comme la série en fait.

#3 : Shôjo Q, par Momotsuki Gakuen 1-nen C Gumi

En apparence, ce morceau qui servait parfois d’opening à Pani Poni Dash semble être le moins hystérique de ce Top 10. Et pourtant, les chiffres qui ne mentent pas mais à qui on fait dire tout ce qu’on veut sont très clairs : 145 BPM au compteur ! Outre ce rythme impressionnant, ce qui est appréciable dans Shôjo Q, c’est tout le côté easy-listening électrop-pop du bouzin. Les opening de la série ont tous une personnalité assez forte : surf rock 60’s pour Kiiroi Bakansu et rumba gentillette pour Roulette☆ Roulette. Cet opening n’échappe pas à la règle, et la jolie voix de Yui Horie y est plutôt agréable.

#2 : Hanamaru Sensation, par Little Non

L’ending du controversé anime Kodomo no Jikan (mettre en scène des gamines de primaires qui sont soit amoureuses de manière très sexualisée de leur instit’, soit dotées de poitrines plus que généreuses… WHAT’S WRONG WITH YOU, JAPAN !?) est l’équivalent musical du verre de trop : on sait que c’est pas bon pour le corps et que ce dernier va nous le faire rapidement savoir en nous faisant régurgiter le contenu de nos entrailles d’une manière ou d’une autre, MAIS WHO CARES !? c’est ça qu’est bon ! Donc voila, avant de plonger définitivement dans la folie, il faut écouter Hanamaru Sensation. Plusieurs fois. Plein de fois. Plein de plusieurs fois, même. Et puis après après avoir bien écouté plein de ces 95 BPM aigus, vous pourrez regarder la multitude de détournements qui ont été fait autour du clip. Parce que c’est ça le bonheur de la joie.

#1 : HANAJI, par Yû Kobayashi

La leçon qu’on retiendra de ce Top 10, à part que son auteur a des goûts musicaux parfois douteux, c’est qu’on ne fait pas une bonne musique de cinglé sans un BPM supérieur à 90. Ainsi, HANAJI, qui ouvre Maria † Holic, avoine à un bon 116 BPM, ce qui est bien, et relativement top. Que dire de plus ? Le chant est fou, le clavier dingue, la guitare chan-mé, et la batterie excitée. La joie. Qui plus est, l’animation qui accompagne la musique est très chouette, absurde à souhait, dans la veine des meilleurs Shaft. HANAJI, le morceau qui te fait saigner du nez et des oreilles de bonheur.

Maintenant, JE VEUX RÉCUPÉRER MON CHAPEAU.

Publicités
commentaires
  1. Amo dit :

    Bon choix, Hanaji est un indémodable qui me rend régulièrement frénétique. Par contre je suis interpellé ! Utayou Miracle est bien mieux que Go Go Maniac ! Ne serait-ce que pour le petit riff de guitare !

    (mais Tom-H@ck est effectivement un homme au grand potentiel. L’OP de Boku Wa Tomodachi Ga Sukunai est beaucoup mieux que prévu, par exemple.)

  2. Little yokai dit :

    J’étais à la 3eme place et j’ai pensé « Moi si je faisais ce genre de topc 10, je mettrais le générique de Maria † Holic ». Et puis je suis arrivée à la 1ere place et j’ai fait « Ah |D ».

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s