Bats-toi pour tes droits

Publié: 5 mai 2012 dans Ego Trip
Tags:, , , ,

5 mai 2012, 01h07. Je rentre de Sceaux où j’ai passé une soirée fort agréable avec des amis de longue date que je n’avais pas vu depuis un certain temps. Nourritures, boissons et conversations de qualité en compagnie de gens charmants que j’apprécie énormément. De retour à Paris, je me connecte rapidement sur Internet, Gmail, Twitter, toutes ces choses là, pour voir ce que j’ai manqué, avant de m’endormir.


J’apprends la mort de Adam Yauch. Je suis effondré.

C’est pas que j’ai suivi les Beastie des leurs débuts (Licensed to Ill est sorti le 15 novembre 1986, soit grosso merdo 9 mois après ma naissance). Loin de là. Mais c’est par leur biais que j’ai été initié au rap US, alors que je secouais déjà un peu la tête quand mes potes écoutaient en boucle L’Ecole du Micro d’Argent ou Suprême NTM. Intergalactic restera dans mon top 10 de mes morceaux préférés de tous les temps. Ben ouais, parce que j’ai beau avoir la peau couleur miel, je n’en reste pas moins élevé dans une famille que sociologiquement on situera entre Français moyen et petite bourgeoisie. Gauche tarama, quoi. Et donc, le hip-hop, US a fortiori, on apréhende moins quand c’est des crétins de blancs qui font les zouaves à Tokyo en costumes d’ingénieurs du BTP qui rappent. Ca m’a pas empêché de tâter du gangsta rapper californien (je vous en prie…) ou du branlos dirty south par la suite. Mais le fait est que je viens de ces mecs, et qui exprimaient leur rien à foutritude des origines soul et funk du rap en débarquant avec des gros samples de Led Zep et AC/DC, chose impensable aujourd’hui pour d’obscures histoires de droits.

Par la suite, j’ai bien évidemment appris le groupe, de ses délires punk débiles à leur virage hip-hop (Def Jam, les p’tits juifs de Brooklyn), et puis leur escalade jusqu’au top, de Check your Head jusqu’à Hot Sauce Committee Part Two. Bon Dieu, qu’est-ce que j’ai pu guincher sur Fight for your Right

Là, tout de suite, je suis dans le même état de détresse et de désespoir que lorsque j’ai appris la mort de DJ Mehdi. Un sentiment de pronfonde tristesse et de rage. Je suis en colère. En colère contre cette notion complètement pas rationnelle qu’est le Destin (et en laquelle je ne crois pas) qui fait que des vieilles peaux décaties comme Brigitte Bardot vivent alors que des génies qui avaient encore tellement à offrir s’en vont, maladie ou accident obligent. RIP DJ Mehdi, RIP Nujabes, RIP MCA. Vous avez enchanté mes jours et mes nuits, m’avez fait comprendre que la musique c’était bien plus qu’un truc qu’on écoute et que des gens travaillaient vraiment à rendre les gens heureux. Je pourrais rajouter tellement d’autres noms dans la liste, mais c’est les trois premiers auxquels je pense tout de suite, ceux dont la mort m’a ému au plus au point alors même que je les avais jamais rencontré, sinon par le biais de leurs sons.

5 mai 2012, 01h21. Je suis un peu calmé. Mais mes voisins d’en face me détruisent les oreilles, braillant imbécilement du Brel qu’ils massacrent. C’est terrible, ça. A chaque fois qu’ils organisent une teuf chez eux, ils peuvent pas s’empêcher de faire venir leur pote mauvais gratteux. Et revoici l’angoisse et revoici la peur, ce guitariste d’en face n’est qu’un sale emmerdeur. Et MCA est mort. Il va resté dans cet état pour toujours, et je commence à m’habituer à cet état de fait.

MCA, c’était un peu le papa du groupe, la caution morale, là où Mike D et Ad Rock font essentiellement office de bouffon à répondre n’importe quoi aux interviews. Je me rends compte que j’écris au passé et ça me fout les glandes. MCA avait la voix rocailleuse, était végétalien et bouddhiste, et avait un putain de cancer de la parotide diagnostiqué il y a maintenant 2 ans et demi. Alors que le groupe était plus sujet à la grosse marade et à l’enchaînement de hits plaisant tant aux p’tits bourges BCBG qu’aux gros beauf’, en passant pas le public skateur, était devenu politiquement conscient, grâce à lui. Yauch a fondé The Milarepa Fund, une ONG pour la libération du Tibet. En 1998, c’est sous son impulsion que son groupe, mais aussi Patti Smith, les Red Hot, REM, Radiohead et bien d’autres, se sont produit sur la scène du stade Robert F. Kennedy de Washington pour soutenir la cause du Tibet Libre.  MCA voulait adresser un message au monde : « Clinton va se rendre en Chine. On doit lui montrer que les considérations économiques ne peuvent s’effectuer au détriment d’un peuple sacrifié. Ces deux jours, 132000 personnes vont être sensibilisées ; les médias vont répercuter ça. On n’est pas utopistes, on sait que, comme pour la libération de Mandela, la pression internationale peut faire bouger les choses.« 

Ce message politisé, on le ressent dans leur album suivant, To the 5 Boroughs, ode à leur New York chérie et pamphlet contre la politique intolérable à leur goût menée par Bush fils.

Adam Yauch, c’était aussi le bassiste et parfois claviériste du groupe, quand Money Mark était pas dispo. Pas le meilleur du monde, hein (Lemmy est au dessus de tout le monde en la matière, et j’m’en fous si t’es pas d’accord), mais il touchait, quoi. Sur Sabotage, c’est lui. Sur Gratitude aussi. Il gère toute la basse et contrebasse sur The Mix-Up. Putain, je sais plus quoi écrire, alors que j’adore tellement tout ce qu’ils ont fait. Et je me bouffe maintenant les couilles d’avoir été trop un blaireau en 2004 de pas avoir pu voir les Beastie aux Trans’, trop occupé que j’étais à me bourrer la gueule dans les rues rennaises.

MCA nous laisse seuls. J’ignore si Ad Rock et Mike D envisagent de poursuivre l’aventure Beastie Boys. Mais sans leur troisième compère, il est évident que tout sera tellement différent… Ne restent qu’une poignée d’albums, quelques DVDs de clips (dont pas mal réalisés par Yauch d’ailleurs), et aussi ce merveilleux moyen métrage plein d’absurde et de génie :

Un peu que je vais jeter un œil dans 25 ans…

Publicités
commentaires
  1. Rest in peace !! Un grand nom du Rap et des années fastes du hip hop avec toutes sortes d’influences !!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s