Passion Yotsuba

Publié: 3 juillet 2012 dans Manga, Otakisme
Tags:, , ,

Ouais, alors en fait, au départ, je sais pas trop bien pourquoi je voulais écrire ce post. Nan parce qu’en fait, Yotsuba, j’en ai déjà parlé plein sur ce blog. J’y ai déclamé mon amour pour la série et le génie de Azuma Kiyohiko. Et puis il y a quelques semaines, Kurokawa a publié le volume 11, alors voilà un prétexte tout trouvé. Et puis y’a Sedeto qui doit me faire un kiss chart avec Tora et Asagi (cf. ici), donc en fait, les raisons sont multiples à cette rédaction. Je vous propose donc : « à l’aune de ce récent volume 11, pourquoi et comment Yotsuba& s’affirme comme le manga tranche de vie le plus cool de l’univers et si tu dis le contraire, ben ta mère c’est rien qu’une… » [ah, plus de place pour ce chapô]

Un peu de SFW dans ce monde de brutes

Synopsis

Pour les quelques ignorants qui ne connaitraient pas ce petit chef d’œuvre du 9ème art, replaçons Yotsuba&.

Il s’agit d’un manga écrit et dessiné par Kiyohiko Azuma, l’auteur du déjà très pertinent en son temps Azumanga Daioh, série de yonkoma publié en 4 volumes chez Kuro pareil. On y suivait le quotidien plutôt normal de 6 lycéennes nippones sur leurs 3 années d’études dans le secondaire. Fort de ce succès, l’auteur a entrepris une nouvelle série, Yotsuba&. Lassé du format 4 cases, il propose alors au lecteur des saynètes complètes, sur un nombre de pages plus ou moins étendu, et c’est très bien.

Yotsuba& raconte donc le quotidien de Yotsuba Koiwai, énergique fillette aux cheveux verts âgée de 5 ans. Et ce quotidien est fait de plein de découvertes, puisqu’à 5 ans, on voit quasiment tout d’un œil neuf. Ainsi, chaque chapitre est intitulé « Yotsuba et… », les mots remplaçant les points de suspension correspondant à l’objet de la découverte du jour de la petite. Le monde de tous les jours devient alors un incroyable terrain de jeux où l’incroyable côtoie l’effrayant, le délicieux ou le rigolo. L’autre intelligence du manga réside dans sa continuité. Les chapitres, bien que publiés avec plus ou moins de régularité dans Dengeki Daioh, sont conçus comme une succession de jours. Dans le volume 1, Yotsuba et son père emménagent dans une petite ville japonaise, à la fin de l’été. Logiquement, au fur et à mesure que l’histoire avance, on va voir les cigales arrêter de chanter ou encore les grandes voisines rentrer qui à l’école, qui au lycée. Notons cependant que malgré cette continuité temporelle, Yotsuba& se situe hors du temps. Pas comme Lost. Ainsi, bien que la série ait commencé en 2003, on peut voir dans un chapitre une Nintendo DS, objet qui n’existait pourtant pas lors du début de la publication.

Analyse

Yotsuba& est très bien, parce que c’est bien dessiné, rigolo, pertinent, intelligent, régressif mais pas trop (dans le chapitre 59, Yotsuba, bien que centrale dans les dessins, devient un personnage beaucoup plus passif, les 3 adultes ayant une discussion un peu sérieuse bien que banale sur la vie d’adulte). Si t’es pas d’accord avec moi, me parle pas. ME PARLE PAS, J’TE DIS ! Pour plus d’infos, et ben… chais pas… lisez ça ?

Conclusion

Yotsuba& c’est très bien. Si t’es toujours pas d’accord avec moi malgré l’argumentaire de ouf malade que je viens de rédiger dans ce terrible post de la flemme sans trop de visuel – en fait, j’avais commencé à l’écrire y’a une semaine, et le temps de me replonger dedans, l’énergie et la créativité se sont échappées de moi telle des âmes de l’Arche d’Alliance en présence de nazis – ben VA DONC MANGER DU SABLE EN TE PIGNOLANT DEVANT TO-LOVE RU. Pervers. Déviant. Taré. Fan de Phil Collins.

Et la raison première de ce post…

Bon, alors y’a ce blind-test, là. Y’a que 3 personnes qui y ont participé. Alors que c’est les vacances. Alors que vous avez que ça à faire – parce que bon, hein, les soldes, merci, hein, je l’sais que vous avez claqué tout votre pognon pour acheter en Day 1 Diablo III et Lollipop Chainsaw – et que le temps meh doit plus vous pousser à rester devant un écran d’ordi plutôt que gambader dans la pampa. Alors participez, quoi ! Mon ego en prend un coup, présentement. Je suis… je suis tout fussoirisé ! Et pis je me donne du mal pour vous trouver de jolis cadeaux, comme un tube en plastique ou un rouleau de papier… ou un manga… ou des mangas… Je… JE NE SAIS PLUS QUOI FAIRE ! Ah… si… En fait, je vais étendre la durée du concours à une date ultérieure. Genre le 7 juillet, à 23h59. Genre juste avant le dernier jour de Japan Expo. Genre. Alors participez, et vous en sortirez puissants !

Advertisements
commentaires
  1. Faust dit :

    Cet article m’a rendu encore plus impatient avant la réédition du tome 7…je ne te félicite pas !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s