Archives de la catégorie ‘Geekisme’

Ha ha ha ! Ca biche ou bien ? Quoi de neuf depuis le temps ? Moi, j’ai changé de boulot (par exemple). C’est rigolo et terrifiant à la fois. J’essaye également de ranger ma vie, ce qui est rigolo et terrifiant à la fois. Enfin, je sers de cible vivante pour un cours de lancer de couteaux donné à des malvoyants, et c’est rigolo et terrifiant à la fois. Si je ranime ce blog depuis trop longtemps laissé à l’abandon (à l’abandon ? à l’abandon ! à l’abandon…), c’est pour partager z’avec vous l’intégralité d’une interview que j’ai eu le plaisir de faire pour Zoo. Il s’agit d’un entretien de près de 45 minutes en compagnie de Brian K. Vaughan, Pia Guerra et Fiona Staples. Si tu ignores qui sont ces personnes, hâte-toi de découvrir leurs œuvres qui sont à proprement parler flabistouflantes. Ils venaient à l’occasion du Salon du Livre de Paris 2013 présenter Saga, dernière série en date de BKV et Fiona Staples ; par ailleurs, l’éditeur inviteur, Urban Comics, en profitait pour faire venir Pia Guerra, dessinatrice de Y The Last Man, réédité chez eux également. Trois-quarts d’heure de buvage de paroles, donc, orchestrés par Olivier Thierry, directeur de publication de Zoo (c’est lui qui pose les questions sur Ex Machina, par exemple) et où le fanboy qui sommeille en moi était très très très. (oui, cette phrase est complète). Si lire 45 minutes d’échanges vous ennuie, vous pouvez en trouver un digest en pages 8 et 9 ici. Sinon, à tout de suite.

Manifestement, je m’appelle Thomas.

(suite…)

Publicités

Bonjour. Ça biche ou bien ? Pour ma part, c’est pépouze et tout, c’est cool, c’est bien. Je… bon, OK, ça fait un bail que je n’ai pas pris ma plume pour rédiger, que sais-je ? des choses comme une allégorie du… du je sais pas… Bon, en fait, voilà. J’ai lâché un peu l’écriture ici parce que : 1/ j’ai entre temps acquis une vie et un emploi et j’ai donc moins de temps ; 2/ j’ai pris un peu de distance d’avec le manga et l’anime parce que je saturais un peu, et puis de toute façon, j’avais moins de temps ; 3/ je suis beaucoup trop souvent dans des rades genre LE KAWAII CAFÉ pour boire des coups, du coup (environ d’anadipose) j’ai moins de temps ; 4/ je me suis mis à jouer aux jeux vidéo où on est un type qui revit la vie de plusieurs autres types du passé, mais en fait c’est comme dans Avatar mais en fait nan, et puis les conspirations et le complot mondial, donc j’ai moins de temps ; 5/ je me suis re-mis à lire pas de la BD, or, quand il y a pas d’images, ben ça prend plus de temps de finir un bouquin, donc j’ai pas trop eu le temps ; 6/ SI TU TIENS EFFECTIVEMENT À LIRE MA PROSE TEL UN STALKER DES INTERNETS ÉPIANT LES TRUCS CULTURELS QUI M’ONT PLU, tu peux toujours lire ça ou ça. Et puis y’a mon compte Twitter aussi. Taré. Mais bon, la trêve est terminée, hourra, hourra, à la santé du capitaine. Pour mettre fin à ce hiatus de quelques mois, j’ai donc choisi un sujet que je maîtrise pas vraiment, histoire de bien foirer mon retour. À savoir une comparaison entre deux réalisateurs qui partagent dans leurs domaines respectifs : Shinbo Akiyuki de chez Shaft, et Wes Anderson de chez le cinéma américain. Oui, ce chapô est bien trop long, et le mettre en gras n’arrange rien. Mais que voulez-vous, c’est l’excitation de reprendre quelque chose laissé un peu de côté, un peu comme quand on retrouve un ami qu’on n’a pas vu depuis longtemps. Mais trêve de palabres, PHOTO !

Akiyuki Shinbo, Wes Anderson, une clope, une écharpe, deux hommes, le swag.

(suite…)

Clap de fin pour Weeds

Publié: 17 septembre 2012 dans Geekisme
Tags:, ,

Ouais, bon, j’ai été plus inspiré quant à la titraille de ce blog – I’M BACK IN DIS BLOG SHIT GAME, BTW, BITCHES – mais voila. Je viens de voir l’ultime épisode de Weeds, série bien connue des gens qui regardent des séries puisqu’elle aura duré tout de même 8 ans, et cette conclusion me fait comprendre pourquoi, pendant cette presque décennie, je me suis laissé porter par les aventures rocambolesques de la famille Botwin, même si des fois, franchement, ça partait un peu trop en zguègue niveau narratif. Attention, plein de gros spoilers sa mère à venir. Tenez le vous pour dit.

Voila, c’est fini…

(suite…)

Oui. J’ai manqué à tous mes devoirs. Plus d’un mois sans post, c’est pas sérieux quand on tient un blog. Mais j’ai des excuses ! D’abord, y’avait le boulot, mais vu que j’en n’ai plus, c’est plus un problème ! Ensuite, y’avait la pas inspiration ; c’est terrible, ça, de pas avoir d’inspiration, de ne pas pouvoir servir de l’information futile ou du lol léger. Enfin, y’a ces bidules vidéo qui m’ont pris pas mal de temps, et qui j’espère vous plairont, parce que l’idée, c’est d’en faire plus et mieux. Mais essayons de reprendre nos bonnes habitudes, et d’écrire sur tout, mais surtout n’importe quoi. Et comme hier c’était le bac de philo, ben bim, pourquoi on est une putain de génération de nerds ?

(suite…)

Comme bon nombre d’entre vous, je suis allé voir The Avengers cette semaine au ciné, et c’était très bien, même si niveau rythme, y’a le moment un peu long et chiant de quand ils sont pas encore complètement d’accord et tout, mais qui est nécessaire pour servir de kicker gna gna action rigolol super-héros DATASS. Bon, je m’étends pas trop sur la question, d’une part parce que je suis pas assez MarvelFag pour connaître parfaitement à la perfection parfaite les tenants et aboutissants de « oui mais Ant-Man et The Wasp » et patati patata, d’autre part parce que j’ai laissé une bouteille d’eau à moitié ouverte sur mon pieu, et que non seulement mes draps s’en souviennent, mais surtout parce que ça a abîmé mon volume 1 de Y The Last Man. Je suis un peu fussoirisé.

(suite…)

(Je… Pardon… Ce jeu de mot m’a été inspiré par le Malin. Je m’en excuse platement.) Bon alors d’abord, je sais pas pourquoi je commence cet article. Ou plutôt, je sais pas comment le commencer. Aussi, comme à l’accoutumée, je vais devoir parler de moi. Mais comme une image vaut mille mots, ben BLAM dans ta face ! Mange-toi du gros swag à pleine poignée :

Dis iz haow da real SWAGGRAS iz ! Tac tac, tavu.

(suite…)

Ouais. Halloween. Une des fêtes préférées des Américains, des dentistes, et depuis une quinzaine d’années, des marketeurs de tous pays. Halloween comme la batteuse dans l’épisode 3 de la saison 3 de Daria. Halloween comme la série de films à la qualité très variable mettant souvent en scène le personnage de Michael Myers, et dont les premiers portages pour le marché français avaient des doublages rigolos comme « Oh, excusez-moi, je ne voulais pas vous effrayer. Mais après tout, c’est la TOUSSAINT ! » (à l’époque, Halloween, ça parlait pas vraiment au public hexagonal). Bref, Halloween : sorcières, bonbons, citrouilles et farces, et cauchemar pour les diabétiques et les intégristes chrétiens.

(suite…)