Articles Tagués ‘Azumanga Daioh’

Chose promise, chômedu. C’est l’heure des résultats du premier Blind-Test vaguement mixé avec les pieds. Certains vont pleurer des larmes de sang, puisque parmi les nombreux participants (une dizaine, ce qui prouve que mes méthodes de spaming in articles marche moyen – VOUS AURIEZ DÛ ÊTRE DES MILLIERS !), seul un (ou une – SUSPENSE) décrochera la palme et pourra se targuer de posséder tous ces objets que j’ai à lui offrir. Les autres peuvent repartir avec leur bite (ou leur chatte – cf. supra) et leur couteau.

Tous ces objets…

(suite…)

Voila. Titre putassier. Et en anglais. Pour le référencement. Les lois du business, Bobby. Et la putasserie est loin d’être finie, puisque ce post est consacré aux chats, à leur pouvoir dans la culture pop nippone, et puis d’autres trucs aussi, je pense. Pourquoi cet excès d’attentionwhorisme ? Parce qu’aujourd’hui, c’est mon anniversaire (AIMEZ-MOI !), que je vais traverser une pénible crise de la vingt-sixaine et que j’ai besoin de trucs réconfortants et rassurants. Quoi, Megaupload ? Rien à foutre, de Megaupload ! J’ai besoin qu’on m’aime, bordel ! N’étant pas fana des objets bourgeois balzaciens (qui sont à la littérature ce que le Snuggie® est la ménagère américaine de  moins de 50 ans), je m’en retourne vers nos amis à moustaches.

(suite…)

Par excès de paresse, ce soir, je vais recycler un article inédit jamais publié, prévu à la base pour le numéro 6 de Total Manga Mag. Comme ce numéro n’est jamais sorti (et pour l’instant, les suivants non plus), plutôt que de le laisser pourrir pour rien (jeu d’allitérations intéressantes) sur mon disque dur, et comme j’y ai quand même bossé, sur ce 6000 signes (un peu plus en fait, mais chut), je me suis dit que pourquoi pas le publier ici. Un article avec un vrai chapô, de vrais arguments, des exemples et tout le toutim. Il a été écrit en fin d’année 2010, si je ne m’abuse, aussi me suis-je permis quelques petites retouches quand nécessaire. Mais pas trop en fait. Alors voila.

La Paresse, d’après Jérôme Bosch

(suite…)

Je crois que sous ses faux airs de type qui ressemble au mec de la pub Fortuneo qui a décidé d’arrêter de banquer, mais en moins bien rasé, mon coloc est un grand blagueur. Par exemple, depuis 2 semaines, je suis persuadé qu’il met un cube de bouillon dans le pommeau de la douche, comme ça, pour se marrer. Comme dans cet épisode de Scrubs, avec Hooch, qui est fou. D’ailleurs, je crois bien que j’ai vu l’acteur qui le joue dans un épisode de Raising Hope. Mais la question n’est pas la question. Du coup, malgré mon savonnage quotidien consciencieux au Petit Marseillais Fleur d’oranger, je sens plus le ravioli vapeur que la corne de gazelle. Ca m’ennuie, parce que socialement, c’est bien gênant, quand même. Mais surtout, en bon crétin que je suis, je ne pense jamais à vérifier le contenu du pommeau, et inévitablement, je me retrouve couvert de soupe. Ou alors je suis atteint d’une déficience de l’odorat, qui fait que dès que je renifle ma peau, elle exhale un arôme prononcé de pot-au-feu. Je ne sais pas. Et ça fait une quinzaine de jours que ça me rend fou.

Hooch is crazy

(suite…)