Articles Tagués ‘Bakemonogatari’

Voila. Titre putassier. Et en anglais. Pour le référencement. Les lois du business, Bobby. Et la putasserie est loin d’être finie, puisque ce post est consacré aux chats, à leur pouvoir dans la culture pop nippone, et puis d’autres trucs aussi, je pense. Pourquoi cet excès d’attentionwhorisme ? Parce qu’aujourd’hui, c’est mon anniversaire (AIMEZ-MOI !), que je vais traverser une pénible crise de la vingt-sixaine et que j’ai besoin de trucs réconfortants et rassurants. Quoi, Megaupload ? Rien à foutre, de Megaupload ! J’ai besoin qu’on m’aime, bordel ! N’étant pas fana des objets bourgeois balzaciens (qui sont à la littérature ce que le Snuggie® est la ménagère américaine de  moins de 50 ans), je m’en retourne vers nos amis à moustaches.

(suite…)

Publicités

La MALADIE est de retour. La frakin’ MALADIE est frakin’ de retour. Je sais pas quel dieu microbien, quelle amibe céleste j’ai irrité, ni comment d’ailleurs, mais il ou elle m’en veut apparemment. Mais cette foutue MALADIE ne m’empêchera pas de visiter plein d’appart’ cette semaine, dussé-je avoir l’air fiévreux, la tête embrumée et le nez coulant. Car cette semaine, c’est la Real Estate Week. À savoir : trouver un T3 avec 2 chambres de 40 m² minimum pour un loyer charges comprises max de 1200 €, dans les 10ème, 11ème, 19ème ou 20ème arrondissements. Je mets ça ici, parce qu’on sait jamais, hein. Et puis comme la France a perdu son AAA, ça devrait plus être trop compliqué, non ? Non ? Ouais, ben laissez-moi rêver. Et parlons plutôt de Nisemonogatari, qui est une série dont on (qui est un con) attend beaucoup pour cette saison hiver 2012. Tout de suite et sans transition, une capture d’écran qui fait penser à My Little Pony :

Karen Celestia et Tsukihi Moon

(suite…)

Je crois que sous ses faux airs de type qui ressemble au mec de la pub Fortuneo qui a décidé d’arrêter de banquer, mais en moins bien rasé, mon coloc est un grand blagueur. Par exemple, depuis 2 semaines, je suis persuadé qu’il met un cube de bouillon dans le pommeau de la douche, comme ça, pour se marrer. Comme dans cet épisode de Scrubs, avec Hooch, qui est fou. D’ailleurs, je crois bien que j’ai vu l’acteur qui le joue dans un épisode de Raising Hope. Mais la question n’est pas la question. Du coup, malgré mon savonnage quotidien consciencieux au Petit Marseillais Fleur d’oranger, je sens plus le ravioli vapeur que la corne de gazelle. Ca m’ennuie, parce que socialement, c’est bien gênant, quand même. Mais surtout, en bon crétin que je suis, je ne pense jamais à vérifier le contenu du pommeau, et inévitablement, je me retrouve couvert de soupe. Ou alors je suis atteint d’une déficience de l’odorat, qui fait que dès que je renifle ma peau, elle exhale un arôme prononcé de pot-au-feu. Je ne sais pas. Et ça fait une quinzaine de jours que ça me rend fou.

Hooch is crazy

(suite…)