Articles Tagués ‘Lucky Star’

Par excès de paresse, ce soir, je vais recycler un article inédit jamais publié, prévu à la base pour le numéro 6 de Total Manga Mag. Comme ce numéro n’est jamais sorti (et pour l’instant, les suivants non plus), plutôt que de le laisser pourrir pour rien (jeu d’allitérations intéressantes) sur mon disque dur, et comme j’y ai quand même bossé, sur ce 6000 signes (un peu plus en fait, mais chut), je me suis dit que pourquoi pas le publier ici. Un article avec un vrai chapô, de vrais arguments, des exemples et tout le toutim. Il a été écrit en fin d’année 2010, si je ne m’abuse, aussi me suis-je permis quelques petites retouches quand nécessaire. Mais pas trop en fait. Alors voila.

La Paresse, d’après Jérôme Bosch

(suite…)

Publicités

Je crois que sous ses faux airs de type qui ressemble au mec de la pub Fortuneo qui a décidé d’arrêter de banquer, mais en moins bien rasé, mon coloc est un grand blagueur. Par exemple, depuis 2 semaines, je suis persuadé qu’il met un cube de bouillon dans le pommeau de la douche, comme ça, pour se marrer. Comme dans cet épisode de Scrubs, avec Hooch, qui est fou. D’ailleurs, je crois bien que j’ai vu l’acteur qui le joue dans un épisode de Raising Hope. Mais la question n’est pas la question. Du coup, malgré mon savonnage quotidien consciencieux au Petit Marseillais Fleur d’oranger, je sens plus le ravioli vapeur que la corne de gazelle. Ca m’ennuie, parce que socialement, c’est bien gênant, quand même. Mais surtout, en bon crétin que je suis, je ne pense jamais à vérifier le contenu du pommeau, et inévitablement, je me retrouve couvert de soupe. Ou alors je suis atteint d’une déficience de l’odorat, qui fait que dès que je renifle ma peau, elle exhale un arôme prononcé de pot-au-feu. Je ne sais pas. Et ça fait une quinzaine de jours que ça me rend fou.

Hooch is crazy

(suite…)

Avant toute chose, une petite vidéo (une avant plein, en fait – LONG POST) :

Jean-Pierre Sauser – La Fête de la Musique

(merci à Fun Radio et Max – si j’en suis là aujourd’hui, c’est grâce à vous)

Ben ouais, bande de huskies, c’est la Fête de la Musique. Alors on chante plus à boire, on boit (ou avoir de voix, ou à avoir de voix… j’ai jamais vraiment compris les paroles de cette chose audible). Toute l’année (et les années d’avant) des artistes ont enregistré et fait des diquses – petite aparté : la daube du dessus, là, on peut la trouver sur l’album auto-produit Amour et Rock’n’Roll ; si vous le trouvez pas en bacs, téléchargez-le ; Jean-Pierre ne vous en tiendra pas rigueur, et même, il appréciera, je pense. Pas comme cette pétasse d’Emma Leprince. (suite…)