Articles Tagués ‘manga’

Passion Yotsuba

Publié: 3 juillet 2012 dans Manga, Otakisme
Tags:, , ,

Ouais, alors en fait, au départ, je sais pas trop bien pourquoi je voulais écrire ce post. Nan parce qu’en fait, Yotsuba, j’en ai déjà parlé plein sur ce blog. J’y ai déclamé mon amour pour la série et le génie de Azuma Kiyohiko. Et puis il y a quelques semaines, Kurokawa a publié le volume 11, alors voilà un prétexte tout trouvé. Et puis y’a Sedeto qui doit me faire un kiss chart avec Tora et Asagi (cf. ici), donc en fait, les raisons sont multiples à cette rédaction. Je vous propose donc : « à l’aune de ce récent volume 11, pourquoi et comment Yotsuba& s’affirme comme le manga tranche de vie le plus cool de l’univers et si tu dis le contraire, ben ta mère c’est rien qu’une… » [ah, plus de place pour ce chapô]

Un peu de SFW dans ce monde de brutes

(suite…)

Comme bon nombre d’entre vous, je suis allé voir The Avengers cette semaine au ciné, et c’était très bien, même si niveau rythme, y’a le moment un peu long et chiant de quand ils sont pas encore complètement d’accord et tout, mais qui est nécessaire pour servir de kicker gna gna action rigolol super-héros DATASS. Bon, je m’étends pas trop sur la question, d’une part parce que je suis pas assez MarvelFag pour connaître parfaitement à la perfection parfaite les tenants et aboutissants de « oui mais Ant-Man et The Wasp » et patati patata, d’autre part parce que j’ai laissé une bouteille d’eau à moitié ouverte sur mon pieu, et que non seulement mes draps s’en souviennent, mais surtout parce que ça a abîmé mon volume 1 de Y The Last Man. Je suis un peu fussoirisé.

(suite…)

Il y a 26 ans jour pour jour, un avion de la Korean Airlines atterrissait à l’aéroport de Roissy. J’étais à son bord. J’avais 3 mois. En un passage douanier, puis un passage des bras d’une nourrice anonyme aux yeux bridés à ceux d’un couple de Français, Kim Kyung-Woo est devenu YllwNgg. Inconsciemment alors, j’avais accompli le rêve de Français : devenir parents. Je leur dois la vie que je mène aujourd’hui, la possibilité d’avoir eu une éducation laïque et gratuite que ma terre de naissance ne pouvait alors manifestement pas m’offrir, et celle de pouvoir écrire des bêtises ici. Et c’est les yeux mouillés – parce que ouais, ça m’émeut à fond – que je les remercie plus que je ne le pourrai jamais.

Un peu, que je suis chez moi.

(suite…)

… ça serait un peu plus sérieux que ce grand malade de Gérard Lenorman. Nan mais sérieusement, les mecs, quoi ! Mickey Premier ministre ? Il recevrait la nuit le corps diplomatique ? Opposition néant ? Un régime totalitaire et liberticide pour hyper-glucidiques en plus (dans son projet, il rend publiques toutes les pâtisseries – faut être fou, en ces temps de régime Dukan tout puissant). Car, à moins que vous me lisiez de pas la France, vous n’êtes pas sans ignorer que la présidentielle (et pas les présidentielles : on élit qu’une seule personne, donc le scrutin est le même pour tous les Français) approche, et que ça se trouve, un nouveau gouvernement sera constitué d’ici juin (pour peu que le résultat des législatives suive celui de la présidentielle). Et ça m’arrange bien, parce que tout ça, ça signifie du boulot pour moi.

(suite…)

Commençons sans fioritures : bonne année à vous qui lisez ce blog. Que 2012 se déroule pour vous autrement que le scénario d’un mauvais film catastrophe réalisé par quelque allemand pensant, comme Michael Bay, qu’explosions et grand spectacle riment avec bonne histoire, et justifiant ses excès d’effets spéciaux par un script vaguement tiers-mondiste et moralement chelou, maladroitement pompé sur un mythe apocalyptique maya (or, Apocalypse ≠ Fin du monde). Pour ma part, ce début d’année est à placer sur le signe du WTF, ne serait-ce que parce qu’Antoine de Maximy de J’irai dormir chez vous a tapé l’incruste à la teuf de réveillon où j’étais. My life is better than yours…

Par exemple, là, il regarde l’objectif d’un air mi-chafouin, mi-ivre. La photo est floue, mais c’est pas ma faute. C’est à cause de la Chartreuse. Qui n’était pas de Parme cette fois. D’habitude je suis sérieux, mais lors de la Saint-Sylvestre, je noie mes First World Problems dans la boisson et la fête. JE ATTENTION WHORISE À FOND.

(suite…)

Un nouvel article sur le présent blog ? Moins d’une semaine après le précédent !? Va-t-il se mettre à neiger dans le Sahara ? Nan, sérieux, j’aimerais bien voir de la neige dans le Sahara, un peu comme les jardins sur dune après les courtes périodes de pluie. Ca doit être chouette à voir. Alors ouais, un nouveau post, alors même que j’ai des articles à rédiger pour très bientôt et que j’ai pas commencé l’ombre d’une introduction. Nouveau post pour une bien mauvaise raison en vérité : non content d’avoir vu Roselyne Bachelot en vrai, j’ai appris hier par voie de SMS puis par voie d’Internet que mon vote allait passer dans la bien nommée rubrique « C’est mon vote qui passe sur Nolife », sur Nolife donc, mardi 13 décembre 2011, à savoir demain. Voila. J’en suis à une période clé de ma vie, où je suis non seulement amené à côtoyer les puissants de ce monde et à vaincre LA MALADIE à grands coups d’expectorant et de pastilles Drill (RAW RAW FIGHT THE POWER) miel/citron, mais en plus j’influe sur la diffusion de la J-music dans l’Hexagone par le super-pouvoir de l’abonnement à Nolife Online. Bientôt, j’ouvrirai des boutiques à mon nom, et on y vendra des figurines bobblehead à mon effigie. Même, j’aurai droit à un talk-show hebdomadaire, et je ferai partie de la tournée des Enfoirés. Et ça sera beau, bien, et juste. Le message est le suivant, donc : si tu veux t’assurer de mon excellent goût musical, regarde donc Nolife sur ta télévision numérique mardi, à 21h00 (rediff’ à 00h30 puis à 8h30 mercredi). Mais se contenter d’un post pour faire son branle-bourse auto-promo qui est même pas de la promo par ailleurs, ça serait un poil abusé. Donc c’est non sans une émotion certaine, et alors que minuit a sonné depuis 11 minutes maintenant à ma pendule, que je lance une nouvelle rubrique : les crash-test (crashs-tests ? crash-tests ? crashs-test ? j’en sais rien et je m’en fous).

Imma happy

(suite…)

Par excès de paresse, ce soir, je vais recycler un article inédit jamais publié, prévu à la base pour le numéro 6 de Total Manga Mag. Comme ce numéro n’est jamais sorti (et pour l’instant, les suivants non plus), plutôt que de le laisser pourrir pour rien (jeu d’allitérations intéressantes) sur mon disque dur, et comme j’y ai quand même bossé, sur ce 6000 signes (un peu plus en fait, mais chut), je me suis dit que pourquoi pas le publier ici. Un article avec un vrai chapô, de vrais arguments, des exemples et tout le toutim. Il a été écrit en fin d’année 2010, si je ne m’abuse, aussi me suis-je permis quelques petites retouches quand nécessaire. Mais pas trop en fait. Alors voila.

La Paresse, d’après Jérôme Bosch

(suite…)