Articles Tagués ‘musique’

This is the English translation of an interview originally published in French on Journal du Japon.

For its first edition, La Magnifique Society welcomed multiple Japanese artists as part of a specific program. Among them was Suiyoubi no Campanella (also known as Wednesday Campanella outside of Japan). After some performances at SXSW, Budokan and a lot of festivals all over Japan and Asia, KOM_I, Hidefumi Kenmochi and Dir. F, the three members of the band, favored us with 2 shows in the bucolic setting of Parc de Champagne, in Reims.

After these 2 shows, KOM_I granted me an interview. She greets me with a copy of Les Inrocks, commenting the cover of the magazine announcing the return of Twin Peaks. She welcomes me in French, stating: « Je m’appelle KOM_I, de Wednesday Campanella, enchantée ! » (My name is KOM_I, from Wednesday Campanella, nice to meet you!). I take a deep breathe and start the interview.

(suite…)

This is the English translation of an interview originally published in French on Journal du Japon.

DÉ DÉ MOUSE (a persona built on the initials of his civil name, Daisuke Endo, and his nickname « Mouse » – not to be confused with deadmau5, then) is an artist representative of the Japanese EDM scene. Though, he’s still not that well known outside of Japan, even if he managed to get a featuring with Anamanguchi from the US. A multi-faceted artist, he is confortable both with electronic musics and more conventional ones like jazz. With dream you up, his 6th album, just released, DÉ DE MOUSE has been invited by La Magnifique Society, as a part of the Japanese program of the festival.

I meet with him the day after his first and very energetic set. Despite being 38, he welcomes me with the shiny smile of a playful teenager. The interview begins in English, and will switch between this language and Japanese during the whole dialogue.

(suite…)

1 – Vous savez ce qu’est la harpe celtique

(suite…)

Wholala, cet espèce de titre à la Vice style genre gonzo storytelling putassier… Ahem. Tiens, salut, ça va ? On kiffe sa petite vie ? On regarde la Suisse perdre contre l’Argentine, hein, hmmm ? C’est bien tout ça ! Eh ben pendant que tu regardais ton match de chie, moi, j’me la donnais grave. Eh ouais ! Et qu’importe les crèves chopées à Poitiers parce qu’on se baigne à moitié à poil à 3h00 du mat’, pété comme un coin à cause du soju (pour faire comme dans Hangover). J’me la suis donné grave sur le kawaii metal de BABYMETAL. Et alors que je déguste des flûtes feuilletées au fromage comme le dernier des blaireaux (z’inquiétez pas, j’ai aussi un reste de pizza froide – faut mangey équilibrey quand on est malade), je m’en vais te vous (le « vous », c’est pour si Laurent Joffrin me lit) raconter comment c’était. SPOILER ALERT : c’était bien.

La complicité, pardi !!!

La complicité, pardi !

(suite…)

« Si la musique nourrit l’amour, alors jouez« , disait Shakespeare dans Civilization IV. Comme aujourd’hui, on est le 21 juin, Jour de Fête de la Musique, nouveau blind test, comme annoncé dans le post précédent.

Tu tapes « william_shakespeare » dans Danbooru, tu tombes là-dessus. Mouais.

(suite…)

Ce blog avait 1 an. Gauche remplaçait droite. Déjà François Hollande séduisait sans son goitre. Et dans l’premier article déjà par maint endroit, la bêtise de l’auteur brisait je sais pas quoi.

Mo… MOE !

(suite…)

Chose promise, chômedu. C’est l’heure des résultats du premier Blind-Test vaguement mixé avec les pieds. Certains vont pleurer des larmes de sang, puisque parmi les nombreux participants (une dizaine, ce qui prouve que mes méthodes de spaming in articles marche moyen – VOUS AURIEZ DÛ ÊTRE DES MILLIERS !), seul un (ou une – SUSPENSE) décrochera la palme et pourra se targuer de posséder tous ces objets que j’ai à lui offrir. Les autres peuvent repartir avec leur bite (ou leur chatte – cf. supra) et leur couteau.

Tous ces objets…

(suite…)