Articles Tagués ‘One Piece’

Comme bon nombre d’entre vous, je suis allé voir The Avengers cette semaine au ciné, et c’était très bien, même si niveau rythme, y’a le moment un peu long et chiant de quand ils sont pas encore complètement d’accord et tout, mais qui est nécessaire pour servir de kicker gna gna action rigolol super-héros DATASS. Bon, je m’étends pas trop sur la question, d’une part parce que je suis pas assez MarvelFag pour connaître parfaitement à la perfection parfaite les tenants et aboutissants de « oui mais Ant-Man et The Wasp » et patati patata, d’autre part parce que j’ai laissé une bouteille d’eau à moitié ouverte sur mon pieu, et que non seulement mes draps s’en souviennent, mais surtout parce que ça a abîmé mon volume 1 de Y The Last Man. Je suis un peu fussoirisé.

(suite…)

Publicités

Il y a 26 ans jour pour jour, un avion de la Korean Airlines atterrissait à l’aéroport de Roissy. J’étais à son bord. J’avais 3 mois. En un passage douanier, puis un passage des bras d’une nourrice anonyme aux yeux bridés à ceux d’un couple de Français, Kim Kyung-Woo est devenu YllwNgg. Inconsciemment alors, j’avais accompli le rêve de Français : devenir parents. Je leur dois la vie que je mène aujourd’hui, la possibilité d’avoir eu une éducation laïque et gratuite que ma terre de naissance ne pouvait alors manifestement pas m’offrir, et celle de pouvoir écrire des bêtises ici. Et c’est les yeux mouillés – parce que ouais, ça m’émeut à fond – que je les remercie plus que je ne le pourrai jamais.

Un peu, que je suis chez moi.

(suite…)

…ou « Maintenant, Roger, faudrait voir à pas trop tarder pour remplir les verres » dans la langue de Lorem Ipsum (inventeur de la page web, 106 a.C. – 43 a.C.). Et ben oui. Le week-end dernier, c’était la Saint Patrick. Soit une raison théologico-festive supplémentaire pour tous les soiffards de la terre de se rincer la djeule comme des malpropres jusqu’à pas d’heure, tout ça pour célébrer un type qu’ils connaissent même pas, et qui, paraît-il, a chassé tous les serpents d’Irlande (je demande à voir… au zoo de Dublin, par exemple, y’en a pas, des pythons, hein ? BEN SI). Mais bon, plouf plouf, parlons alcool et manga, parce que les deux ensemble, ça va bien.

Visuel qui va bien avec la thématique

(suite…)

… ça serait un peu plus sérieux que ce grand malade de Gérard Lenorman. Nan mais sérieusement, les mecs, quoi ! Mickey Premier ministre ? Il recevrait la nuit le corps diplomatique ? Opposition néant ? Un régime totalitaire et liberticide pour hyper-glucidiques en plus (dans son projet, il rend publiques toutes les pâtisseries – faut être fou, en ces temps de régime Dukan tout puissant). Car, à moins que vous me lisiez de pas la France, vous n’êtes pas sans ignorer que la présidentielle (et pas les présidentielles : on élit qu’une seule personne, donc le scrutin est le même pour tous les Français) approche, et que ça se trouve, un nouveau gouvernement sera constitué d’ici juin (pour peu que le résultat des législatives suive celui de la présidentielle). Et ça m’arrange bien, parce que tout ça, ça signifie du boulot pour moi.

(suite…)

Commençons sans fioritures : bonne année à vous qui lisez ce blog. Que 2012 se déroule pour vous autrement que le scénario d’un mauvais film catastrophe réalisé par quelque allemand pensant, comme Michael Bay, qu’explosions et grand spectacle riment avec bonne histoire, et justifiant ses excès d’effets spéciaux par un script vaguement tiers-mondiste et moralement chelou, maladroitement pompé sur un mythe apocalyptique maya (or, Apocalypse ≠ Fin du monde). Pour ma part, ce début d’année est à placer sur le signe du WTF, ne serait-ce que parce qu’Antoine de Maximy de J’irai dormir chez vous a tapé l’incruste à la teuf de réveillon où j’étais. My life is better than yours…

Par exemple, là, il regarde l’objectif d’un air mi-chafouin, mi-ivre. La photo est floue, mais c’est pas ma faute. C’est à cause de la Chartreuse. Qui n’était pas de Parme cette fois. D’habitude je suis sérieux, mais lors de la Saint-Sylvestre, je noie mes First World Problems dans la boisson et la fête. JE ATTENTION WHORISE À FOND.

(suite…)

Ce début de semaine commence bien mieux que je ne le pensais. Déjà, c’est le 10 octobre. J’aime bien cette date. Par exemple dans le chapitre 59 de Yotsuba&! (oui, encore), il est dit que le 10 octobre, c’est la fête du restaurant de grillades 10 10. Et j’aime bien ça, moi, les grillades. Yotsuba&! aussi, mais là n’est pas le propos de cette introduction qui s’avère longue et sans queue ni tête, pour changer. Le 10 octobre, c’est aussi le jour qu’a choisi Zoe dans Morning Glories pour anniversaire (en tant que fille adoptée, elle et ses parents ignorent sa date de naissance exacte – c’est le 4 mai, comme tous les personnages – NO SPOILO, j’te jure). C’est le jour de naissance d’Antoine Watteau, d’Henry Cavendish, de Giuseppe Verdi, du chanteur de Van Halen, de Toshi de X-Japan, de Bob Burnquist et Chiaki Kuriyama, des personnalités que j’apprécie. C’est aussi celui de cette crevure de Naoto Kan, mais bon, aucun jour n’est parfait. Le 10 octobre, qui s’écrit 10/10, c’est le symbole de la note parfaite en primaire, la consécration du contrôle surprise du mercredi matin en histoire au collège ou le soulagement de ne pas avoir à porter de satanées lunettes. Le 10 octobre est bien pour toutes ces raisons.

Bonjour madame. Ma mère te connaît pas, mais elle t’aime déjà.

(suite…)