Articles Tagués ‘Suiyoubi no Campanella’

Il y a précisément un an sortait un album qui va, je le pense, me suivre toute ma vie. Il s’agit de Superman, par le groupe Suiyoubi no Campanella – ou Wednesday Campanella par chez nous, ou encore SuiKan (ou WedCamp) chez les fanboys et les fangirls.

En un an, j’ai eu le temps de saigner et retourner ce disque, trouvant à chaque écoute une nouvelle raison de m’extasier devant la magie de cette musique. Je ne suis pas le seul à être de cet avis. Les médias japonais ont tôt faits de porter Superman, sinon aux nues, en tout cas comme un très beau passage de l’indé vers la major. En outre, les journalistes internationaux basé au Japon auront remarqué cet objet pop et l’auront largement salué [1]. Dans cet article long comme un jour sans pain, sur ce blog abandonné de tous, je vais donc vous livrer les raisons de pourquoi j’aime tant Superman, morceau par morceau. Peut-être même que ça partira en introspection sur pourquoi on écoute des morceaux de musique dans une langue qu’on ne comprend pas, et pourquoi ça ne retire rien du tout au plaisir de l’écoute. Mais avant cela, un peu de mise en contexte.


(suite…)

Publicités

This is the English translation of an interview originally published in French on Journal du Japon.

For its first edition, La Magnifique Society welcomed multiple Japanese artists as part of a specific program. Among them was Suiyoubi no Campanella (also known as Wednesday Campanella outside of Japan). After some performances at SXSW, Budokan and a lot of festivals all over Japan and Asia, KOM_I, Hidefumi Kenmochi and Dir. F, the three members of the band, favored us with 2 shows in the bucolic setting of Parc de Champagne, in Reims.

After these 2 shows, KOM_I granted me an interview. She greets me with a copy of Les Inrocks, commenting the cover of the magazine announcing the return of Twin Peaks. She welcomes me in French, stating: « Je m’appelle KOM_I, de Wednesday Campanella, enchantée ! » (My name is KOM_I, from Wednesday Campanella, nice to meet you!). I take a deep breathe and start the interview.

(suite…)